Le Parc ANIMALIER D’AUVERGNE est l’un des 20 SITES EMBLEMATIQUES DE LA REGION AUVERGNE Rhône-Alpes !

Découvrez les

Varis roux

Carte d’identité :

Programme de reproduction européen (EEP)

Informations générales

Comme tous les lémuriens, le vari roux est une espèce endémique de Madagascar. L’endémisme caractérise la présence naturelle d’un groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée. Ce concept, utilisé en biogéographie, peut s’appliquer à toutes sortes d’êtres vivants : animaux, végétaux, … C’est le cas des lémuriens de Madagascar, ou makis (lémur en malgache) qui représentent environ 20% des primates de la planète. Au total, une centaine d’espèces et sous-espèces de lémuriens sont comptabilisées.

Le vari roux possède,

comme son nom l’indique, un pelage roux et est noir sur le cou, la tête, le ventre et la queue. Certains font exception comme la femelle Bako présente au Parc, qui a toute une partie d’un membre blanc. Son nom vient même de cette particularité : Bako est un nom malgache qui signifie « belle jambe ». Le vari roux est un peu plus gros que le vari noir et blanc. Dans la nature, ces 2 espèces de vari ne se croisent pas car leurs populations sont séparées par un fleuve. On retrouve les varis au nord de l’île de Madagascar. En captivité, les 2 espèces sont parfois présentées ensemble mais dans des groupes unisexes pour éviter une hybridation.

L’organisation sociale des varis roux fluctue en fonction des saisons et de la disponibilité en nourriture : en saison humide, les fruits sont nombreux et les varis roux se rassemblent en larges groupes tandis que durant la saison sèche, où la nourriture se fait plus rare, les groupes se dispersent.

« Le Parc Animalier d’Auvergne présente deux femelles, Riana et Bako, nées en 2017, et un mâle, Max, né en 2019. 

A peine un an après leur arrivée, une première naissance de vari roux a eu lieu au Parc : Kanto et Karaï, les deux petits de Bako, sont nés en avril 2022. 

En 2023, trois bébés sont nés au Parc : deux de Bako et un de Riana. »

Statut de menace selon la liste rouge UICN

  • Éteint
  • Éteint à l'état sauvage
  • En danger critique
  • En danger
  • Vulnérable
  • Quasi menacé
  • Préoccupation Mineure
  • Non concerné

Régime alimentaire

Végétarien

Mode de vie

Diurne

Taille corps 

55 à 65 cm

Poids

2,5 à 3,5 kg

Espérance de vie

32 ans

Conservation :

GARDONS ESPOIR

Un animal qui constitue une richesse pour l’île… une richesse à préserver ! Le vari a longtemps fait partie des 25 espèces de primates les plus menacées. Elle est aujourd’hui sortie de cette liste car d’autres espèces sont encore plus en danger mais elle n’en est pas moins menacée. Pour les protéger, le Parc Animalier d’Auvergne soutient Antongil Conservation, une ONG fondée en 1999, qui œuvre pour la protection de la biodiversité à Madagascar. Elle gère durablement la forêt de Farankaraina, sensibilise les habitants sur l’importance de la nature et met en place des actions de développement local. Elle a réalisé la réintroduction de 5 varis roux dans la forêt de Farankaraina depuis 2018. Cette réintroduction a été un succès car 3 naissances ont eu lieu en 2021. Les varis roux bénéficient désormais d’un suivi permanent et devraient être rejoints par d’autres individus dans les prochaines années.

Anecdote,

Les varis roux communiquent entre eux à l’aide de cris puissants qui ressemblent à des aboiements. Ces cris renforcent leur communication et le marquage de territoire. Vous pourrez les entendre lors de votre visite au Parc !

LE SAVIEZ-VOUS : UN PRIMATE QUI FAIT SON NID

Les varis ont une gestation plus courte que les autres lémuriens. Chez le lémur couronné ou le maki catta, deux espèces plus petites, la gestation dure plus de 4 mois, contre un peu plus de 3 mois chez le vari. Les petits varis sont donc plus petits à la naissance et n’ont pas la force de s’accrocher au ventre ou sur le dos de leur mère. Pour pallier cela, les varis se sont adaptés : ils créent un nid, généralement dans le creux d’un arbre, avant la mise bas. La mère y dépose les petits et s’occupe d’eux les premières semaines. Dès que la mère s’absente, les petits ne feront aucun bruit pour rester à l’abri des prédateurs. La croissance se fait ensuite très vite et dès l’âge de 4 mois les jeunes varis atteignent environ 75% de la taille d’un adulte.

Précédent
Suivant
Me trouver & réserver

Pour découvrir les coulisses du Parc et de ses animaux, réserver l’une de nos activités !

Où me trouver dans le parc ?
Réserver une activité avec moi
Retrouvez
toutes les espèces
350 animaux de 60 espèces différentes hébergées dans un cadre naturel exceptionnel sur 45 hectares de nature, au coeur des volcans d’Auvergne
Translate