Le Parc ANIMALIER D’AUVERGNE est l’un des 20 SITES EMBLEMATIQUES DE LA REGION AUVERGNE Rhône-Alpes !

Découvrez les

Potamochères roux

Carte d’identité :

Programme de reproduction européen (EEP)

Informations générales

Son nom signifie « cochon du fleuve ». Il est présent à l’ouest de l’Afrique centrale dans les savanes, les forêts humides, les prairies boisées et humides et les zones marécageuses. Avec un poids de 90kg, le potamochère est le plus petit cochon sauvage africain.

Animal grégaire,

on observe des groupes familiaux pouvant aller jusqu’à 20 individus, composés d’un mâle dominant et de plusieurs femelles. La période d’accouplement a lieu de janvier à février. Les parents construisent un nid d’herbes assez long et profond pour accueillir les petits (de 1 à 6 par portée) qui resteront avec leur mère un an et seront matures sexuellement vers 3 ans.

Le potamochère utilise des glandes odorantes pour communiquer et marquer son territoire. Ces glandes sont situées sur leurs pattes, leur cou et près des yeux. Il passe la majeure partie de son temps à la recherche de nourriture et est actif la nuit et au crépuscule pour éviter de rencontrer des prédateurs, comme le lion.

A la différence des femelles, le mâle possède des défenses qui lui servent pour les affrontements entre mâles.

« Durotan, le mâle né en 2016, partage son enclos avec une jeune femelle : Draka, née en 2021. »

Statut de menace selon la liste rouge UICN

  • Éteint
  • Éteint à l'état sauvage
  • En danger critique
  • En danger
  • Vulnérable
  • Quasi menacé
  • Préoccupation Mineure
  • Non concerné

Régime alimentaire

Omnivore

Mode de vie

Nocturne

Taille au garrot

50 à 90 cm

Poids

50 à 90 kg

Espérance de vie

18 ans

Conservation :

Le potamochère est chassé pour sa viande et pour protéger les cultures. Il est également tué car il est vecteur de maladies pour les animaux domestiques. Malgré le déclin de sa population, il n’est pas pour autant menacé de disparition notamment à cause de la diminution du nombre de prédateurs.

Afin de protéger les potamochères, plusieurs organisations de conservation empêchent la commercialisation de sa viande.

Anecdote,

On le distingue du phacochère de par sa couleur rousse ainsi que son liseré blanc présent sur son dos et sur ses oreilles longues et pointues

LE SAVIEZ-VOUS :

Le potamochère roux est omnivore, et est assez généraliste en termes de préférences alimentaires. Il se nourrit de racines, de fruits, de graines, de plantes aquatiques, de noix, d’herbes, de cultures, de champignons, d’insectes, d’œufs d’oiseaux, d’escargots, de reptiles, de charognes et d’animaux domestiques comme les porcelets, les chèvres et les moutons. Il creuse dans le sol à l’aide de ses canines pour trouver des racines, des bulbes et des insectes, mais peut aussi nager pour chercher des plantes aquatiques. Les potamochères sont connus pour suivre les chimpanzés à la recherche de fruits tombés. Ils apprécient particulièrement les graines de l’arbre Balanites wilsoniana, qu’ils trouvent non digérées dans les excréments des éléphants.

Précédent
Suivant
Me trouver & réserver

Pour découvrir les coulisses du Parc et de ses animaux, réserver l’une de nos activités !

Où me trouver dans le parc ?
Réserver une activité avec moi
Retrouvez
toutes les espèces
350 animaux de 60 espèces différentes hébergées dans un cadre naturel exceptionnel sur 45 hectares de nature, au coeur des volcans d’Auvergne
Translate