Le Parc ANIMALIER D’AUVERGNE est l’un des 20 SITES EMBLEMATIQUES DE LA REGION AUVERGNE Rhône-Alpes !

Découvrez les

Paresseux à deux doigts

Carte d’identité :

Programme de reproduction européen (EEP)

Informations générales

Le paresseux à deux doigts est une espèce arboricole vivant en Amérique du Sud.

On le retrouve dans les forêts tropicales notamment en Colombie, en Équateur et dans le bassin amazonien du Brésil. Il vit très haut dans la canopée, jusqu’à une altitude de 2 100 mètres. Il ne descend que très rarement des branches pour changer d’arbre ou faire ses besoins, généralement une fois par semaine. S’il est assez malhabile au sol, c’est cependant un très bon nageur. 

L’organisme du paresseux est adapté afin de pouvoir être suspendu à l’envers.

Contrairement à nous, rester à l’envers n’affecte pas sa respiration.
Ses longs membres antérieurs sont terminés par deux griffes incurvées mesurant 7 à 8 centimètres et par trois griffes sur les membres postérieurs. Elles lui servent de grappin lors de ses déplacements.

Les paresseux à deux doigts sont couverts d’un long poil gris brunâtre qui s’incurve du ventre vers le dos,

à l’opposé de celui de la plupart des mammifères. Une caractéristique unique de cette fourrure est que chaque poil a des rainures qui recueillent les algues, donnant au paresseux une teinte verdâtre et le camouflant des prédateurs.

« Notre couple Juna et Elmo, tous deux nés en 2018, ont donné naissance à un petit mâle, Tillo, en octobre 2022. Ils cohabitent avec les tamarins pinchés et les tatous.  »

Statut de menace selon la liste rouge UICN

  • Éteint
  • Éteint à l'état sauvage
  • En danger critique
  • En danger
  • Vulnérable
  • Quasi menacé
  • Préoccupation Mineure
  • Non concerné

Régime alimentaire

Omnivore

Mode de vie

Nocturne

Longueur corps

50 à 75 cm

Poids

6 à 11 kg

Espérance de vie

43 ans

Conservation :

Le paresseux se confronte à de nombreux prédateurs terrestres et aériens. Cependant, l’Homme est aussi une réelle menace pour ces individus. La déforestation, l’urbanisation et le tourisme ont de réels impacts sur la survie des paresseux.

Se déplaçant de branche en branche, il n’est pas rare qu’un paresseux s’accroche à des fils électriques pensant que ce sont des lianes, et subit malheureusement une électrocution.

L’habitat des paresseux étant menacé, il est important de soutenir les associations qui œuvrent directement sur le terrain afin d’anticiper les menaces et les aider à conserver cette espèce.

Anecdote

Les paresseux ne descendent au sol que pour changer d’arbre (source de nourriture) ou pour déféquer.

Le Parc Animalier d’Auvergne soutient « The Sloth Conservation Foundation » pour participer à la protection des paresseux au Costa Rica.

Le saviez-vous : un animal très lent

Le paresseux est un animal lent, qui se déplace en moyenne de 38 mètres par jour. Il est incapable de sauter et ne voit pas très loin. Le sol est donc un lieu de grande vulnérabilité vis-à-vis de ses prédateurs comme le jaguar ou la harpie, le plus grand et puissant rapace de la forêt tropicale. Il n’y descend qu’une fois par semaine pour y faire ses besoins et perd à cette occasion près d’un tiers de son poids. Le paresseux ne doit pas son nom qu’à sa vitesse de déplacement. En effet, certaines études montrent qu’il dort environ 12 heures par jour.

Précédent
Suivant
En voir plus

Paresseux à deux doigts – vidéo

Me trouver & réserver

Pour découvrir les coulisses du Parc et de ses animaux, réserver l’une de nos activités !

Où me trouver dans le parc ?
Réserver une activité avec moi
Retrouvez
toutes les espèces
350 animaux de 60 espèces différentes hébergées dans un cadre naturel exceptionnel sur 45 hectares de nature, au coeur des volcans d’Auvergne
Translate