Le Parc ANIMALIER D’AUVERGNE est l’un des 20 SITES EMBLEMATIQUES DE LA REGION AUVERGNE Rhône-Alpes !

Découvrez les

Oryx beïsa

Carte d’identité :

Programme de reproduction européen (EEP)

Informations générales

L’oryx beïsa se distingue par son corps de couleur gris et son ventre plus clair ainsi que ses bandes horizontales foncées.

Il est doté de deux longues et fines cornes, légèrement courbées, qui atteignent quasiment un mètre de longueur. Il vit dans les steppes et zones semi-désertiques en Afrique de l’Est et dans certaines parties de la Tanzanie. L’oryx beïsa vit en troupeau de 5 à 40 individus.

Le groupe est composé d’un meneur (mâle alpha) qui surveille l’arrière du troupeau.

Généralement, les vieux mâles sont solitaires, afin d’éviter d’encombrer le reste du groupe. C’est un animal herbivore, il se nourrit essentiellement d’herbes, de feuilles d’arbustes épineux, de bourgeons, de fruits et de tubercules qu’il extrait à l’aide de ses sabots antérieurs.

Grâce à ses longues cornes, l’oryx beïsa peut se défendre des prédateurs et dissuader toute attaque. De plus, il peut rapidement atteindre une vitesse de 65 km/h sur de courtes distances pour leur échapper. Seuls les lions vont s’attaquer aux adultes, les léopards ou les guépards, vont plutôt s’attaquer aux nouveau-nés et aux jeunes.

« Au Parc Animalier d’Auvergne, nous accueillons un mâle : Will, né en 2019 en France. »

Statut de menace selon la liste rouge UICN

  • Éteint
  • Éteint à l'état sauvage
  • En danger critique
  • En danger
  • Vulnérable
  • Quasi menacé
  • Préoccupation Mineure
  • Non concerné

Régime alimentaire

Végétarien

Mode de vie

Diurne

Taille au garrot

1,10 à 1,20 m

Poids

100 à 180 kg

Espérance de vie

22 ans

Conservation :

Restons vigilants

L’oryx beïsa est une espèce classée “En danger” sur la liste rouge de l’IUCN (Union International pour la Conseration de la Nature) et la majorité de sa population est en régression. Il est menacé par la chasse et l’empiètement des troupeaux domestiques sur son biotope. En 2015, le zoo de Montpellier, en partenariat avec le zoo de Beauval et le refuge DECAN, a envoyé une femelle oryx beïsa à Djibouti. Ce refuge accueille et préserve plusieurs espèces autochtones qui avaient disparu de ce pays depuis longtemps ou y étaient devenues très rares.

Anecdote

Les cornes de l’oryx peuvent mesurer jusqu’à 90 cm. Grâce à ces longues cornes, l’oryx beïsa peut se défendre des prédateurs et dissuader toute attaque.

LE SAVIEZ-VOUS : UN ANIMAL BIEN ADAPTÉ

L’oryx beïsa est un animal adapté pour vivre dans les plaines arides. En effet, comme beaucoup d’antilopes qui vivent dans les milieux arides, l’oryx beïsa possède un système de thermorégulation qui lui permet de réguler spécifiquement la température du cerveau pour éviter les surchauffes, tout en tolérant des augmentations de température très élevées dans le reste du corps.

Précédent
Suivant
Me trouver & réserver

Pour découvrir les coulisses du Parc et de ses animaux, réserver l’une de nos activités !

Où me trouver dans le parc ?
Réserver une activité avec moi
Retrouvez
toutes les espèces
350 animaux de 60 espèces différentes hébergées dans un cadre naturel exceptionnel sur 45 hectares de nature, au coeur des volcans d’Auvergne
Translate