Tapir terrestre

Vulnérable

Au Parc, nous hébergeons trois mâles tapir : Toto, Jupp et le dernier arrivé Rio !


Nom scientifique : Tapirus terrestris

Où vit-il ?

Dans les forêts tropicales et les marécages du Brésil principalement, au Nord de l’Argentine et au Venezuela.

Le saviez-vous ?

Les nouveaux-nés ont des rayures !

Les bébés tapirs se distinguent des adultes par leur pelage brun-roux rayé et tacheté de blanc, qui leur sert de camouflage dans les broussailles. A environ 6 mois, les rayures disparaissent pour laisser place au pelage adulte.

Le tapir terrestre est reconnaissable par son nez caractéristique, qui se termine par une courte trompe préhensile. Celle-ci lui sert à cueillir des fruits et arracher des feuilles. Les narines sont placées à l’extrémité de la trompe et lui confèrent un excellent odorat pour trouver de la nourriture et sentir le danger. Ses yeux sont petits et enfoncés pour se protéger des épines.
Solitaire en dehors de la période de reproduction, il affectionne l’eau dans laquelle il se baigne régulièrement pour se débarrasser des parasites. Il s’y cache également pour se protéger de ses prédateurs (jaguar, puma…). Ses principales menaces sont la chasse et la destruction de son habitat.

Longueur

200 à 220 cm.

Taille

77 à 108 cm au garrot.

Poids

Entre 150 et 300 kg.

Espérance de vie

30 ans.

Gestation

384 jours.

Poids à la naissance

Entre 3 et 6 kg.

Une espèce menacée d'extinction

Utile pour l'écologie de son milieu

Aujourd'hui, le tapir est menacé d'extinction. Chassé pour être mangé, il voit également son habitat se réduire.
Par l’intermédiaire de l’Instituto de Pesquisas Ecológicas, nous soutenons la Lowland Tapir Conservation Initiative pour la conservation des tapirs terrestres au Brésil. L’IPE a mis en place des programmes de recherche sur cette espèce dans le Pantanal et le Cerrado. Cette étude est possible grâce à l’équipement de certains individus avec des colliers GPS, mais aussi grâce à la pose de
pièges photographiques que nous aidons à financer. Les informations recueillies visent à établir des programmes de recherche et de conservation sur les tapirs terrestres dans tous les biomes clés du Brésil.