Siamang

En danger

Au parc nous accueillons 3 siamangs : Honey, Waru et leur petit Tuli !


Nom scientifique : Symphalangus syndactylus

Où vit-il ?

Dans les forêts équatoriales de Malaisie et de l'île de Sumatra en Indonésie.

Le saviez-vous ?

Une voix au-delà des montagnes
Attention aux décibels ! Leur chant peut être entendu à plus de cinq kilomètres ! Il y a un sac laryngé assez large au niveau du cou, qui permet d'augmenter son cri, tel une caisse de résonance. Le sac est sans poils et se dresse quand il émet des sons.

On le rencontre en plaine comme en montagne jusqu’à 3800 m d’altitude !
Le Siamang est le plus grand, parmi toutes les espèces de gibbons. Il se caractérise aussi par le second et troisième doigt qui sont réunis par une membrane. Leurs pieds ont cinq orteils. Les siamangs peuvent saisir et porter des choses aussi bien avec les bras qu’avec les jambes.

Poids

8 à 13 kg.

Taille

75 à 90 cm.

Longueur des bras

1,50 à 1,80 m.

Gestation

190 à 240 jours.

Espérance de vie

35 ans.

Papa Gibbon, papa poule

Le siamang est monogame, la femelle est dominante. Cette espèce présente des liens familiaux encore plus étroits que les autres gibbons. Le mâle, la femelle et le petit évoluent le plus souvent à moins de dix mètres les uns des autres. Jusqu'à l'âge de 8 mois, le petit ne quitte pas sa mère. Puis il est porté par son père, qui le rend toutefois à la mère pour l'allaitement et pour dormir.