Panthère de l’Amour

Danger critique

Venez découvrir nos panthères de l'Amour en 2021, le félin le plus menacé au monde !


Nom scientifique : Panthera pardus orientalis

Où vit-il ?

A la frontière entre le sud de la Russie et la Chine.

Le saviez-vous ?

Les « tâches » chez les panthères sont aussi appelées des « ocelles » qui sont en fait des cercles pouvant faire penser à de petits yeux. En effet, chez les insectes, les ocelles sont les organes sensoriels permettant de voir les variations de lumière ! La panthère de l’Amour a des ocelles aux larges contours.
Ces tâches particulières sont présentes chez toutes les panthères, ou les léopards. Les mots léopard et panthères ont été créés pour différencier les différentes sous-espèces existantes (panthère noire, panthère nébuleuse, panthère ou léopard des neiges, …), mais toutes appartiennent bien à l’espèce panthera pardus !

La panthère de l’Amour fait partie des neuf sous-espèces du genre Panthera pardus, parmi le léopard d’Afrique (panthera pardus pardus) ou encore le léopard d’Arabie (Panthera pardus nimr). La plupart des sous-espèces sont classées « en danger » ou « en danger critiques d’extinction ». La panthère de l’Amour est un des félins les plus rares au monde, les chiffres sont estimés à une cinquantaine d’individus à l’état sauvage. Cette espèce est plus représentée en captivité que dans la nature, et la taille réduite de sa population la rend vulnérable aux maladies et aux problèmes de consanguinité.
Son déclin est dû principalement à la perte de son habitat : la déforestation anarchique et les feux de forêts ont réduit 90% de son espace vital. De plus, ses proies naturelles (cerfs sikas, chevreuils, lièvres) sont aussi convoitées par l’homme, et elle est elle-même chassée à outrance pour sa fourrure et pour la médecine traditionnelle chinoise lui trouvant des vertus.

Taille

Jusqu'à 1,60 m..

Poids

de 20 à 65 kg..

Gestation

97 jours..

Portée

de 2 à 3 petits par portée..

Espérance de vie

17 ans dans la nature, jusqu'à 27 ans en captivité..

Gardons espoir

La panthère de l'Amour est inscrite en EEP (Programme d'élevage européen). Cela signifie que ses populations captives sont rigoureusement suivies afin de gérer la reproduction en évitant la consanguinité. Le but ultime sur le long terme est de réintroduire cette espèce sauvage dans son milieu naturel.
Avec la Passerelle Conservation, nous soutenons Wild Cats Conservation Alliance qui mène actuellement la plus longue étude jamais réalisée sur ce félin. C’est dans le Parc National de la Terre du Léopard (LNP) situé au Primorié en Extrême-Orient Russe que les scientifiques utilisent les pièges photographiques pour collecter les données sur cet emblématique carnivore et sensibiliser les communautés locales à sa protection.