Loutre d’Asie

Vulnérable

Lise, Fuzhi, Lara et Piya sont les loutres du Parc


Nom scientifique : Aonyx cinerea

Où vit-il ?

Au Bangladesh, en Inde, au Cambodge, au Laos, en Thaïlande, au Vietnam, en Indonésie, en Malaisie et en Chine.

Le saviez-vous ?

Chaque dent à son régime...
Cette espèce possède une dentition particulière. En effet, les deux molaires supérieures du fond sont plus larges et plus plates que les autres. Elles se sont spécialisées pour broyer les exosquelettes des crustacés, des mollusques ou des proies qui possèdent une carapace rigide dont la loutre d'Asie se nourrit.

La loutre d’Asie est la plus petite des loutres. Elle est diurne et habite les rivières ou les zones humides. Cette espèce vit en groupes d’une douzaine d’individus au sein desquels des couples se forment. Ils communiquent par de petits cris mais aussi par des odeurs. Ils marquent leur territoire à l’aide de sécrétions de glandes situées à la base de la queue et avec leurs excréments. La femelle met au monde deux petits en moyenne, dont les deux parents s’occupent. Avec ses orteils palmés, sa forme allongée et sa fourrure imperméable, la loutre d’Asie est très à l’aise dans l’eau et elle se nourrit de mollusques, de crustacés ou encore de grenouilles qu’elle chasse avec agilité.
La plus grande menace pour la loutre d’Asie est la destruction de son habitat. En effet, la pression humaine ne cessant d’augmenter, les plantations de thé et de café divisent et diminuent les territoires de la loutre sauvage à un rythme alarmant. Elle est également chassée pour sa fourrure dans des buts commerciaux.

Taille

26 à 28 cm au garrot.

Longueur

45 à 61 cm et queue de 25 à 35 cm.

Poids

1 à 5 kg.

Espérance de vie

11 ans en moyenne.

Gestation

entre 60 et 86 jours .

Maturité sexuelle

Environ 1 an et demi.

Une aide précieuse pour la pêche

Dans certains pays, les loutres d'Asie sont parfois élevées et dressées pour la pêche, ramenant le poisson à leur maître. Parfaitement apprivoisées, elles partagent également sa demeure.