Gazelle de Mhorr

Danger critique

Nous accueillons quatre individus, Opalo, Nerine, Roland et Kwako.


Nom scientifique : Nanger dama mhorr

Où vit-il ?

Dans le nord ouest de l'Afrique (Mali, Niger et Tchad).

Le saviez-vous ?

La gazelle de Mhorr est la gazelle la plus menacée. En effet, l’augmentation des fortes sécheresses, la raréfaction de l’eau et des végétaux engendrent une compétition concernant les pâtures vis-à-vis du bétail aussi présent sur son lieu de vie. De plus, la chasse est aussi une raison de son extinction.

La gazelle de Mhorr est la plus grande des gazelles. C’est un animal très rapide qui peut se déplacer à plus de 90 km par heure sur de longues distances. Elle se déplace gracieusement. Agile, elle est experte dans l’art du bond, et pratique le « stotting » (bond dans les airs en levant les quatre pattes du sol simultanément). C’est un animal nomade. Elle se déplace uniquement en groupe vers les plaines herbeuses où elle se nourrit.
Elle est distinguable grâce à sa robe roux-brune et blanche sur le ventre et les pattes. De plus, elle possède des cornes en forme de « S » qui poussent vers l'arrière.

La gazelle de mhorr se nourrit exclusivement d’herbes, d’arbustes et d’acacias.

Longueur

De 130 cm à 180 cm.

Poids

De 35 à 75 kg.

Longueur des cornes

De 21 à 43 cm.

Espérance de vie

12 ans.

Gestation

5 à 6 mois.

Gardons espoir

La gazelle de Mhorr est classée en danger critique d'extinction et fait partie d'un programme de reproduction. Les grandes sécheresses, les guerres et sa chasse intensive ont considérablement diminué ses populations, elle a disparu dans de nombreuses régions. On ne compterait aujourd’hui pas plus de quelques centaines d’individus sauvages. La protection de son environnement, combiné à la réintroduction d’individus issus d’élevage, pourrait permettre sa recolonisation des savanes.