Nom scientifique : Eulemur macaco macaco

Les lémurs noirs vivent en groupe d’une dizaine d’individus (mâles et femelles). Les activités du groupe sont dictées par une femelle dominante. Ils courent et bondissent agilement d’arbre en arbre : Leurs sauts peuvent atteindre jusqu’à 8 mètres de long !
C’est l’espèce la plus sexuellement dimorphe de tous les lémuriens. Une personne non avertie peut penser qu’il s’agit de 2 espèces totalement différentes :
– Chez le mâle la couleur du pelage varie du brun chocolat foncé au brun presque noir. Il y a d’importantes touffes de poils noirs au niveau des oreilles. Les yeux sont jaune-orange à orange.
– Chez la femelle le dos a une coloration très variable allant de brun doré à brun-châtain, devenant souvent légèrement plus blême sur les flancs et les membres.

Le saviez-vous ?

Un fantôme pas toujours discret sur le plan vocal...

Le mot "lemur" veut dire "fantôme" en latin. C'est une appellation parfaite pour eux puisqu'en tant que habitant des arbres ils semblent souvent invisibles en haut du feuillage dense. On peut néanmoins entendre facilement leurs cris et leurs mouvements depuis le sol... La discrétion reste donc toute relative !

Chiffres-clés

  • Taille : 50 cm
  • 60 cm pour sa queue
  • Poids : 2 à 2,5 kg
  • Gestation : 128 jours
  • Longévité : 25 ans

Gardons espoir...

Une richesse mésestimée...heureusement pas par tous !

Pour le maki noir, le déboisement de l'île de Madagascar n'est pas le seul danger. Si les forêts de la région de Sambirano, ont été considérablement éclaircies au profit de l'agriculture, ce sont aussi les chasseurs qui en font aujourd'hui un animal vulnérable. Le maki noir a beau être protégé, il est braconné pour sa chaire... Les habitants de l'île l'accusent de nuire aux cultures, et le tuent quand il lui arrive de s'attaquer à celles-ci. Pourtant, dans d'autres endroits, comme à Nosy Komba, les indigènes considèrent le maki noir comme un animal sacré, et, pour les visiteurs, ce surprenant animal constitue une attraction touristique.